LA FARE LES OLIVIERS

La Fare Les Oliviers dispose de 3 zones d'activités. La zone Urbaine comprend une concentration des commerces de détail en façade de la RD10 alors que les grandes surfaces et bureaux sont regroupés à proximité de la RD113.

LES BARRALES ET LE CADE / PARC D'ACTIVITES LA CREMADE

La zone des Barrales est située à l'entrée est du village. Elle s'étend sur une surface d'environ 6ha, entre la RD10 et la façade de la voie d'accès à l'échangeur autoroutier de sortie de la Croix de Coudoux. En dépit d'une zone de dépôt implantée en façade de la RD10, l'environnement est agréable et verdoyant entre les plantations de l'échangeur autoroutier (pins et cyprès) et les oliviers de l'entrée de ville. La zone adossée à la colline est bien perçue après le franchissement du pont sur l'autoroute, d'où l'on découvre en arrière-plan la propriété pittoresque de la Chargère haut perchée sur le versant dans un îlot de verdure.

Cette zone représente un site privilégié pour l'accueil d'activités tertiaires (bureaux, hôtellerie, commerces liés aux produits locaux) intéressées par la situation à l'échangeur de l'autoroute et par la qualité de l'environnement. La demande pour ce type d'implantation est élevée en périphérie d'Aix- Marseille (fort déficit en hôtellerie) et ne peut être satisfaite par les autres zones d'activités de la commune qui n'offrent pas un cadre aussi attractif. Le développement de telles activités permettrait d'étoffer le potentiel économique de la Fare, qui souffre d'un fort déficit d'emplois sur place.

La zone est ouverte à une urbanisation progressive au fur et à mesure de la réalisation des équipements.

ZA
ZA

LES BONS ENFANTS/ LES CRAUS

Les activités industrielles et artisanales s'étendent de part et d'autre de la RD113, après le giratoire d'entrée de ville Ouest. Les activités industrielles et artisanales sont implantées le long de la RD113 où elles s'étirent sur plus d'un km de long en façade de la voie. Ces zones d'activités abritent un nombre important de dépôts et entrepôts. En raison de la vétusté du site, la zone nécessite un aménagement progressif par tranches adaptées aux demandes d'implantation.

La communauté d'Agglopole Provence a décidé de classer cette zone d'intérêt communautaire.