Pendant la journée du 5 août, la pollution à l’ozone, en grande partie liée à la transformation de la pollution émise sur le pôle industriel Fos-Berre et Marseille, se déplace entre le Vaucluse et le Var. Le niveau d’alerte sera donc maintenu sur les Bouches-du-Rhône car il est prévu un dépassement du seuil d’information recommandation pour le 3e jour consécutif.

Des mesures d’urgence visant à réduire les émissions de polluants sont mises en place sur les départements concernés par la procédure d’alerte.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site d’AtmoSud