Extinction de l’éclairage public – une mesure de bon sens !

26 septembre 2022 | Actu

L’éclairage public représente un enjeu important pour les collectivités tant sur le plan financier que dans la lutte contre les émissions à effet de serre.

Certaines communes voisines pratiquent d’ores et déjà l’extinction des lampadaires au cœur de la nuit comme Velaux ou Coudoux afin de limiter leur consommation d’énergie et limiter la pollution lumineuse.

A compter du lundi 3 octobre, La Fare les Oliviers va également sauter le pas en éteignant l’éclairage public entre 23h et 5h sur l’ensemble du village (voies communales).

Des économies pérennes grâce à la modernisation de l’éclairage public

Depuis 2012, la commune investit régulièrement dans des équipements plus performants et moins consommateurs d’énergie.

65% des 1145 points lumineux dans le village utilisent une technologie LED avec un abaissement lumineux entre 23h et 5h dans certains quartiers.

D’importantes économies ont pu être réalisées grâce à ce programme pluriannuel de remplacement des éclairages.

Cependant, en raison de la hausse des tarifs d’énergie, cette modernisation du réseau ne suffit plus et la commune doit aller encore plus loin pour diminuer sa facture énergétique.

Réduisons la facture et économisons l’énergie !

En 2021, 76 722€ du budget communal a été consacré à l’éclairage public avec une consommation de 524 690 kWh. En juin 2022, la facture s’élevait déjà à 61 111€ pour 242 549 kWh consommés. Les prévisions jusqu’à la fin de l’année démontrent que, malgré une consommation en baisse de 8% (485 098 kWh), le coût de l’éclairage augmentera de 59% avec une facture d’environ 122 222€.

Avec de nouvelles hausses de tarifs annoncées pour la fin de l’année, éteindre les lampadaires entre 23h et 5h est une décision de bon sens pour limiter le « gaspillage » d’énergie aux heures où les rues sont très peu fréquentées.

Rallumons les étoiles !

Le sens de cette mesure ne s’arrête pas à son intérêt financier. En effet, le sur-éclairage des villes la nuit a des conséquences néfastes sur la biodiversité. Il perturbe les comportements des espèces animales nocturnes et accélère la disparition des plus fragiles.

Mais les humains ne sont pas en reste car la généralisation de l’éclairage public pendant les dernières décennies a également eu des effets négatifs sur la santé publique. Selon l’Académie Nationale de Médecine « Par de mauvais usages, la bienfaisante lumière peut devenir une redoutable pollueuse »* provoquant un dérèglement de l’horloge interne et des troubles du sommeil.

Il va sans dire que les efforts menés en termes d’économies d’énergie ne se limiteront pas à l’éclairage public. La commune poursuivra son travail dans les bâtiments communaux (bureaux, gymnases, écoles, salles diverses) afin de faire en sorte que l’usage soit aussi éco-responsable que possible.

*Rapport de l’Académie Nationale de Médecine de juin 2021

Les dernières actus

J-1 avant le Téléthon !

J-1 avant le Téléthon !

Les associations farenques se mobilisent pour le Téléthon ! Ne ratez pas les événements organisés tout au long du...

J-1 avant le Téléthon !

Téléthon 2022

Pour cette édition 2022 du Téléthon, la municipalité et les associations farenques vous proposeront de nombreuses...

Bouger âgé revient !

Bouger âgé revient !

Bouger âgé est un programme de 24 séances, consacré au maintien de la mobilité et de l'autonomie des seniors, par des...